Que faire de ses ados l’été ?

L’été est là et la question que les parents se posaient lorsque les enfants étaient petits revient encore, maintenant que ceux-ci sont devenus adolescents : que va-t-on leur faire faire cet été ? Où les envoyer ? Pratiquer quelles activités ? Pour combien de temps et pour quelle somme ? Bref les parents qui ne prennent que deux ou trois semaines de congés estivaux se retrouvent devant les mêmes dilemmes chaque année, pour le moins ceux qui se posent la question et qui se préoccupent de leur progéniture. Si l’on prend en considération ce que sont les adolescents (et les adolescentes !) on comprend mieux les difficultés que rencontrent les parents pour leur proposer des vacances qui les intéressent un minimum. Ce n’est jamais gagné d’avance.

Les envoyer chez les grands-parents ?

Quand ils sont petits les enfants aiment en général beaucoup passer un peu de temps avec leurs grands-parents, chez eux. C’est d’ailleurs toujours une expérience riche pour les petits comme pour les grands : les enfants n’ont pas leurs parents, rien que leur grand-parents, et ces derniers n’ont pas leurs enfants pour leur expliquer comment éduquer les derniers nés de la famille. Bref tout le monde y gagne. Quant aux parents sans enfants pendant quelques semaines,eux, s’en régalent également. Avec les grands-parents, on peut partir à la mer différemment, en profiter autrement. Mais quand les petits ne sont plus si petits, et qu’ils ont passé le cap de l’adolescence, les envoyer chez les grands-parents perd de son goût, pour les uns comme pour les autres. Que faire alors ?

Les envoyer seuls à l’étranger ? en colo ?

Les inscrire en voyage linguistique est une bonne idée, mais les ados ont l’impression qu’on les force à prendre des cours pendant leurs congés. La colonie de vacances pour ados peut alors être une solution : malgré la timidité inhérente à cet âge-là, ils auront au moins la possibilité de rencontrer d’autres jeunes, qui les comprennent, avec qui ils partagent des goûts, des appréhensions, des passions… et cette joie si particulière à ce moment de la vie, que d’être libres de leurs parents. C’est a priori la solution qui plaît le plus à tout le monde : les parents savent que leurs ados sont sous bonne garde, qu’ils vont s’amuser, et aussi qu’ils ne seront pas là, à traîner en pyjama toute la journée devant un ordinateur, une console ou un smartphone.

Laisser un commentaire